La Reina Kali Uchis

Kali Uchis, c’est mon dernier gros coup de cœur musical. Et si je vous dis, qu’en plus elle est d’origine colombienne… Que demander de plus ! ;)

Kali Uchis, de son vrai nom Karly-Marina Loaiza, est une jeune auteure-compositeure-interprète née en 1993 en Virginie (Etats-Unis), de parents colombiens. Elle grandit entre la Colombie (Pereira) et les Etats-Unis, où elle apprend à jouer du piano et du saxophone et est initiée à la production musicale et l’édition de vidéo pendant les années lycée.

Après avoir sorti une mixtape dès ses 17 ans, Drunken Bable, c’est avec son premier projet studio Por Vida, en 2015, que Kali Uchis commence à faire parler d’elle. Elle collabore avec de nombreux artistes comme Snoop Dogg, Tyler, The Creator, Gorillaz, Jorja Smith ou même encore Juanes (qui fut d’ailleurs la consécration ultime pour sa famille colombienne).

En 2017 elle a été nommée en compagnie de Juanes aux Grammy Latinos dans la catégorie « Record of the Year » avec la chanson « El Ratico » et en compagnie de Daniel Caesar pour la chanson « Get You » aux Grammys Awards.

Ses influences colombiennes, ce je-ne-sais-quoi latino, se mélangent parfaitement à un style jazz, soul et rnb pour une voix suave (mais puissante) et un univers unique.

L’univers Kali Uchis

Outre une solide signature vocale, Kali Uchis a surtout un univers bien à elle, en témoigne ses nombreuses vidéos très esthétiques peuplées de Cadillac, palmiers et couleurs acidulées… Kali est clairement influencée par les années 60-70-80-90 (oui ça fait beaucoup je sais), mais ça fait du bien !

Sans parler de son look qui pour moi est juste inclassable. Baby doll ou latina queen, Kali Uchis s’inspire des plus grandes : Gwen Stefani (époque No Doubt), Aaliyah, Kelis, Amy Winehouse, Lily Allen, M.I.A, Selena… (Son style mériterait d’ailleurs à lui tout seul un article sur ce  blog !)

« La plupart des artistes féminines que j’admire ont trouvé un moyen d’être sexy sans avoir à se prostituer musicalement. Elles sont des génies créatives ». (interview Konbini)

Kali fait également partie de cette génération d’artistes désireuses de promouvoir la culture hispanique sur le territoire américain, mais aussi de représenter les femmes dans une industrie encore trop souvent dominée par les hommes.

« Aujourd’hui, je crois que c’est à mon tour, et j’ai l’envie d’être là pour les prochaines générations de Colombiennes. C’est important pour moi, car je n’ai personnellement pas eu la chance de grandir avec des modèles de femmes d’origine hispanique. » (interview Konbini)

Isolation 

Kali Uchis a dévoilé aujourd’hui vendredi 6 avril son premier album, intitulé Isolation.

« Cet album parle de mon passage à l’âge adulte, du fait d’apprendre à surmonter des périodes sentimentalement compliquées, et d’essayer de comprendre quelle est ma place dans ce monde. » (interview Konbini)

Le disque réunit un panel d’artistes aux univers variés, allant de la scène funk américaine à celle du rock psychédélique australien. L’anglaise Jorja Smith,  le colombien Reykon (figure phare du reggaeton), Tyler the Creator, Bootsy Collins, Kevin Parker de Tame Impala ou encore Damon Albarn font partis des heureux élus.

Isolation est disponible depuis le 6 avril sur iTunes, Spotify, Deezer, Google Play, Amazon Music.

Ci-dessous une sélection de mes vidéos préférées de Kali, qui vous feront de suite comprendre qui elle est :

Bonus, une interview en espagnol pour le magazine colombien « Shock » :

Bonus numéro 2, un extrait du concert qu’elle a donné au mois de février à La Machine du Moulin Rouge à Paris. J’y étais et j’ai adoré ! Confirmation que Kali sera grande ;)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Powered by Dragonballsuper Youtube Download animeshow